0 Flares 0 Flares ×

PhotoGrid_1391879056698Ce samedi 8 février a été plutôt propice pour l’USY, puisque quelques heures après la réussite de l’équipe fille U14 à la kids cup team de Payerne, c’est une médaille de bronze que Lorraine Schaefer ramène après s’être donnée corps et âme dans cette boue et ce parcours caractérisé par…l’absence de tronçon plat !

Ce matin-là, je regardai avec anxiété l’application « meteo-suisse » de mon smartphone, et l’animation pour les prévisions de pluie…. ça allait être serré : pluie depuis 15-16h et le dernier départ du cross (adultes hommes) à 15h30.  Les vannes célestes ont cependant été une fois de plus avec nous, puisqu’elles ont déversé leur trop-plein seulement à partir de 16h15, et nous étions…sous la douche !

Nous, c’était les guerriers-cross-philes : Céline Monnard, Lorraine Schaefer, Aloys Chevalley et moi-même! Sur l’élan de Düdingen, Lausanne puis Berne, il faut croire que le virus est puissant, nous avions vraiment envie de venir nous frotter à l’élite vaudoise.

Lorraine fait une course « parfaite », régulière, intelligente et patiente,… qui lui permet de terminer dans un finish ahurissant, allant taquiner sur la fin la quatrième de la course. Elle la suit finalement de 4 dixièmes! Donc cinquième sur 10 au scratch U18W, mais troisième vaudoise (2 genevoises la précèdent), en 15’05 » sur 3450 m ! Une très bonne moyenne compte tenu du profil de cette boucle de 1100 m , faite d’une longue montée puis d’une raide descente, qu’elle a du accomplir trois fois. Mais aussi une amélioration de 1’30 » par rapport à l’an passé sur le même parcours et la même distance! De surcroît dans une terre labourée et pour le moins glissante ! En plus de sa médaille de bronze, Lorraine gagne donc 6 précieux point pour la swiss-cross-cup (voir mon article précédent), qui lui permettent maintenant de rêver à une possible participation à Athletissima cet été !

Céline a longuement hésité avant de prendre la décision de venir à ce cross. La première raison étant un manque de fer découvert quelques jours auparavant et traité par injection au début de la semaine. Le mercredi soir à l’entraînement, elle n’en sentait pas encore les effets bénéfiques ! La deuxième étant les conditions difficiles du terrain et de la météo, qui ne favoriserait pas sa foulée gracile de pistarde et ses chevilles fragiles. Elle prit finalement la décision de s’aligner sur ce cross, en en faisant plutôt une étape de préparation pour la saison sur route qu’un objectif en soi. L’issue lui donna amplement raison, puisque, non seulement ses chevilles ont bien tenu (ce qui était une gageure vu le terrain bosselé et très instable, surtout dans le toboggan qui servait de descente) mais elle accomplit également une très bonne course, qui la situe au 6ème rang sur 9 Dames 1 dans un temps de 18’45 » pour  4500m et quatre tours. La concurrence était plutôt rude, avec toutes les meilleures régionales présentes (Laura Hrebec, Sandra Annen, Ludivine Dufour, Maya Chollet, entre autres), et bien sûr, peu ou pas de populaires. Ses sensations étaient déjà bien meilleures qu’à Berne il y a deux semaines, où son anémie l’a fait cruellement souffrir.

Pour Aloys, les cross se suivent mais ne se ressemblent pas. En effet et malheureusement pour lui, après avoir fait deux excellentes performances à Lausanne puis Berne, il a souffert d’un très fort point sur le côté qui l’a contraint à l’abandon, non sans avoir lutté pendant 5 tours (sur 6) avec toute l’énergie et la volonté qui le caractérisent. Dommage pour toi Aloys ! Mais hélas cela fait partie des déconvenues que peuvent subir les compétiteurs, et ce sont ces difficultés qui nous permettent ensuite de rebondir et d’aller de l’avant dans une meilleure connaissance de soi et de ses fragilités, pour au final progresser encore et encore…

Ma course s’est déroulée dans les meilleures conditions possibles compte tenu du fait que je n’avais pas de pointes… J’ai toutefois été « brouter l’herbe » dans un virage, événement qui m’a plutôt fait rire que pleurer, et repartir avec encore plus d’énergie. Je pense que j’ai bien géré mon rythme, sans connaître de défaillance, et pouvant encore accélérer dans le dernier tour. A l’heure où j’écris ces lignes je suis « victime » quand même d’une méchante crampe sous la cuisse, qui prouve que l’effort était bien là. Content de moi, de mon 12ème rang sur  20 Vétéran 1 dans un temps de 29’29 » sur 6600 m (6 tours).

Cette belle après-midi ne pouvait se terminer sans le repos et la récompense des guerriers, dans un chaleureux tea-room, à siroter des cappuccinos et déguster des délicieuses salées à la crème!! Non mais, faut pas se laisser aller !

Rendez-vous pour la suite de la saison de cross dans une semaine à Cortaillod !

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 Google+ 0 Email -- 0 Flares ×
Soutenez-nous
Partenaires
Calendrier
<< Sep 2017 >>
LMMJVSD
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 1
Événements
Connexion