0 Flares 0 Flares ×

… et les championnats d’Europe d’athlétisme

Mieux vaut tard que jamais, voici donc quelques anecdotes et nos impressions sur notre merveilleux voyage à Amsterdam. Suite au plaisir de la découverte des championnats d’Europe à Zürich, il y a 2 ans, nous avions décidé (Sonja et moi) de vivre à nouveau l’expérience à Amsterdam. Nous avons été récompensés par des championnats passionnants et une découverte de cette ville qui nous a enthousiasmés : Ambiance formidable avec les supporters orange – résultats suisses magnifiques avec un record du nombre de médailles aux championnats d’Europe – présence massive des suisses avec des nuées de drapeaux à croix blanche lors des cérémonies de médailles – repas très appréciés avec différentes cuisines de tous les pays – découvertes des canaux, des vélos et d’une ambiance incroyable dans la ville – nombreuses rencontres très sympathiques – visites passionnantes de musées – belle musique dans les bars – atmosphère d’une ville où il fait bon vivre, malgré les odeurs d’herbes omniprésentes …

1er jour Voyage sans histoire, nous avons reconnu le lac St-Point avant que de découvrir la ville – nous avons la surprise de pouvoir assister à la course de Léa Sprunger (meeting de Lucerne) dans un bar

2e jour Aucun problème pour aller au stade avec le tram numéro 16 – nous sommes accueillis avec beaucoup de gentillesse à l’entrée du stade par le nouveau président de Swiss Athletics (Christoph Seiler) – nous découvrons nos places (surpris en bien) pour toute la semaine avec des voisins allemands et finlandais – nos amis Fribourgeois rencontré à Zürich ne sont pas très loin

Au niveau sportif, nous vibrons avec Ellen Sprunger (200 m) qui améliore son record lors des éliminatoires, mais rate les minima pour Rio d’un centième – Mujinga ne se qualifie pas pour la finale, ce qui constitue une petite déception, par contre Sélina Buchel est magnifique dans son premier tour du 800 m

Le grand moment de la journée sera la réception dans un très bel hôtel du parc Volodalen par Swiss Athletics. Présentation des deux Joël (Burgunder et Flück) et Léa Sprunger – beaucoup de monde – le vin blanc de Bâle est excellent – les Roulet pèdzent avec les Fribourgeois et le directeur de Swiss Athletics et nous terminons la soirée devant la TV pour assister à la qualification des Portuguais pour la finale de l’Euro-foot

3ème jour C’est la journée de Clélia Reuse (Rard-Reuse rectifie mon petit fils Adrien !), elle remporte magistralement sa demi-finale en 12.90 (2e perf. absolue de sa carrière) et se bat magnifiquement lors de la finale. Sa médaille en chocolat est une véritable victoire pour elle. Qui aurait pensé à cela lors de sa terrible blessure de Frauenfeld, il y a 2 ans !!! Tout se passe bien pour les Suisses avec des qualifications pour la finale de Kariem Hussein, Sélina Büchel qui nous fait rêver de médaille et Angelica Moser à la perche. En spectateurs avertis, nous prévoyons une finale difficile pour Kariem, car un turc a fait forte impression en demi-finale (48.42 sauf erreur) – steak – frites – salade délicieux dans un restaurant argentin, avec quelques images de France – Allemagne

4ème jour La journée commence par la visite d’une expo de photos très étonnantes de Helmut Newton (merci à nos amis Belges de nous avoir encouragés à visiter ce musée) – le compteur des médailles est en route pour la Suisse avec deux médailles de bronze. Médaille au goût amer pour Kariem Hussein, mais il aurait pu terminer 4e !! Prodigieuse médaille pour Mujinga qui remporte la première médaille suisse féminine en sprint. L’ambiance est à la joie dans le camp suisse et nous allons fêter cette médaille comme il se doit devant le stade sur la place des médailles : danses effrénées avec la famille Kambundji, le président de Swiss Athletics, la mascotte et de nombreux supporters armés de drapeaux suisses. La vie est belle et l’émotion de Mujinga sera perfectible lorsqu’elle nous rejoindra. Le DJ nous fait la bonne surprise d’un hymne national suisse improvisé.

A noter la qualification pour la finale de Fabienne Schlumpf (3000 m steeple), la très belle première journée de Michelle Zeltner (heptathon), la victoire du Français Mekissi qui ne va pas enlever son maillot car il fait trop froid, sans oublier la stratégie peu appropriée de Renaud Lavillenie (3 nuls à 5.75 m – hauteur de départ un peu prétentieuse vu les conditions), les émotions ne manquent pas !!!!

Et j’allais l’oublier, nous avons vécu l’entrée en scène de la star de ces joutes athlétiques : Daphné Schippers. Ovation par le public lors de son entrée sur le stade – demi-finale en 10.92 dans des conditions pas très bonnes en demi-finale et domination de la finale avec près de 3 dixièmes d’avance sur la 2e.

5ème jour 3 équipes suisses de relais pour les qualifications (16 meilleures équipes sélectionnées) vont nous apporter de belles satisfactions. Le 4 x 400 m des hommes se bat comme de beaux diables pour obtenir une 14e place dans le temps de 3’06.50 (il y a bien longtemps que nous n’avions pas fait un tel temps !). Les hommes du 4 x 100 réussissent des passages presque parfaits et se qualifient pour la finale, mais que dire des dames !!! La nouvelle équipe formée des jeunes Del Ponte, Atcho et Kora, bien entourée par l’expérimentée Ellen Sprunger réussi la course parfaite en améliorant le record national en 42.87. Elles obtiennent ainsi la 3e perf des qualifs, qui l’eût cru ? Tout ceci est de bonne augure avant la finale de Selina Buchel (800 m). Ente temps, nous avons vécu une belle ambiance lors de l’heptathlon et la présence de 2 Hollandaises pour les médailles. Le titre va être obtenu pour l’une des deux avec un nouveau record national à la clef (record de Schippers battu). Et maintenant place à la finale de Sélina qui fait une excellente course tactique qui nous fait rêver de médaille jusqu’à 20 m de l’arrivée. A midi, nous avons eu le privilège de croiser le fan’s club de Joël Burgunder (400 – 4 x 400 m). Plus de 20 personnes que Sonja a photographiées avec la mascotte des championnats !

6ème jour C’est déjà le dernier jour de ces championnats, mais il y a de véritables chances de médailles pour Tadesse Abraham, Léa Sprunger, sans oublier Schlumpf et le relais des filles qui ont une petite chance de monter sur la boîte. Le semi-marathon passe à 300 m de notre hôtel et nous optons pour la solution : passage des coureurs et fin de l’épreuve à la TV dans notre chambre. Difficile de trouver un bistrot pour le petit déj à proximité de la course car c’est dimanche matin et les Hollandais ont festoyé comme il se doit le samedi soir ! 4 dames et 6 hommes sont en lice pour la Suisse, il vaut donc la peine de sortir les drapeaux. Le semi-marathon est constitué de 2 boucles dans la ville d’Amsterdam avec de nombreux passage le long des canaux et des petits ponts à gravir !! Il fait notablement plus chaud donc la course va être difficile. Lors du premier passage des dames nous faisons le plaisir d’encourager les suissesses dans l’ordre : Neuenschwander, Strähl, Hrebec une romande et Tresch. Nous sommes impatients de voir arriver les hommes et tout se passe bien puisque Tadesse Abraham est dans le trio de tête qui a fait le trou. Lors du 2e passage, bonne surprise car Tadesse est encore avec le turc et nous allons être filmé par la TV avec nos drapeaux suisses. Julien Lyon le Genevois est en train de faire une course fantastique et se trouve dans les 15 premiers. Départ à notre chambre pour voir Tadesse en tête, acclamé par une foule de Suisses et leurs drapeaux. Un petit moment de stress avec l’erreur d’aiguillage et nous pouvons fêter notre premier titre de la semaine. Nous découvrons Michel Herren qui accueille avec beaucoup d’émotion Tadesse qui fait un superbe coup de pub pour le Gruyère devant la banderole. Le compteur est donc à 3 médailles et nous pouvons nous rendre au stade pour fêter une 4e avec celle de Léa ! A notre arrivée au stade, nous avons le plaisir de pouvoir assister à la remise des médailles du semi-marathon avec une forte cohorte de suisses et un forêt de drapeaux rouge et blanc. C’est à ce moment que nous apprenons la bonne nouvelle. Il y a un 2e titre pour la Suisse, l’équipe des hommes a gagné le titre avec 2 secondes d’avance sur les espagnols. Nous allons donc entendre l’hymne national 2 fois, du jamais vu !!!

Un petit coup de stress car Léa Sprunger est déjà dans les blocs, nous gravissons les escaliers et assistons à la finale du 400 m haies qui va être très serrée ! C’est loin d’être parfait pour Léa qui est 4e à l’entrée de la dernière ligne droite, elle va donner tout ce qu’elle a et obtenir une médaille, suspens qui sera du bronze. C’est la libération dans le camp suisse et Léa va pouvoir nous offrir un magnifique sourire et un tour d’honneur bien mérité. Ce n’est point terminé pour nos couleurs et nous allons vivre encore la 5e place de Schlumpf, la 7e des hommes au relais 4 x 100 et la 5e des filles dans le 4 x 100. Une bonne place que nous aurions volontiers signé avant les joutes, mais suite à la demi-finale, on s’était permis de rêver de mieux. Le 2e passage entre Atcho et Ellen Sprunger a été moins bon, donc le record suisse n’a pas été battu une 2e fois. Nous allons encore vivre des finales passionnantes : le 4e du 5’000 m des hommes à 1 centième du vainqueur ! ouïe, ouïe, ouïe !!!

Ces championnats vont se terminer en apothéose avec la victoires de hollandaises sur 4 x 100, dans un temps canon (42.04) et des magnifique relais 4 x 400 m comme il se doit et comme le dit Michel Herren : « c’est le genre d’athlétisme que l’on aime » Il nous reste plus qu’aller acclamer Léa (un moment très fort) sur le podium et trouver un restaurant pour la finale de l’Euro. Ce n’est pas le nombre de bars à musique, discothèques qui manquent, mais il faut un certain courage pour pénétrer dans des locaux déjà complètement plein et de la musique un peu trop forte pour nos vieilles oreilles. Nous nous contenterons de quelques bières sur les terrasses de la place Rembrandt. Il faut être en forme pour les visites qui vont suivre !

7ème jour Remis de nos émotions athlétiques, nous prévoyons un programme de musées pour lundi et mardi et quelques achats mercredi matin. Belle découverte du musée Van Gogh bourré de monde, mais la visite en vaut la peine surtout avec l’audio-guide. Nous profitons de visiter également le musée d’art moderne qui est juste à côté et qui vaut également le détour. Un petite pause et un excellent sandwich (le mot n’est pas assez fort) avant que d’attaquer l’Heineken Experience, un attrape-nigaud ou touriste ou les deux à la fois ! Nous nous remettons avec le traditionnel tour en bateaux sur les canaux et enfin une visite incontournable dans le Red Light District (Sonja n’a pas du tout apprécié !!!)

8ème jour Nous faisons le choix de visiter le merveilleux musée des Tropiques, agrémenté par une exposition sur les différentes musiques au travers des âges (du jazz au hip hop). Nous faisons également la visite du musée des sacs à main, une des passion de madame qui en ressortira avec un nouveau sac du plus bel effet. Ensuite, programme personnalisé avec une superbe marche le long des canaux pour moi et shopping pour Sonja. En début de dernière soirée, nous avons fait le choix de faire une ballade en Taxi-vélo, une excellente initiative que nous recommandons bien volontiers, occasion de découvrir des coins charmants, la conduite experte de notre taxi-man et la priorité de ce genre d’engin sur les voitures. Excellent accueil à l’italienne dans notre dernier restaurant avec dégustation de mets et vins plein de soleil. Lemoncello et Grappa à volonté avant que de terminer la soirée dans un bar à musique où la musique et l’ambiance qui nous ont parfaitement convenu.

Bye bye Amsterdam, nous reviendrons …

9ème jour C’est le moment de faire les derniers achats pour les petits-enfants, la famille et les amis : bulbes de tulipe, fromages gouda, Jenever for ever, etc – voyage de retour sans histoire si ce n’est un petit retard – Merci à notre voisin qui fait le taxi depuis la gare d’Yverdon et nous prenons le temps de consulter les merveilleux briefing et débriefing d’athle.ch. Coup de chapeau au passage pour la qualité de leur couverture sur leur site www.athle.ch

Conclusion : nous sommes prêts à partir pour les prochains championnats d’Europe à Berlin en 2018 avec si possible un drapeau jaune et noir pour soutenir des athlètes de l’USY

Il y aurait encore beaucoup de choses à dire sur l’accueil dans les bars et restaurants, la bonne qualité de la bouffe, la forte présence de public suisse, mais il me semble que c’est déjà pas mal !!!

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 Google+ 0 Email -- 0 Flares ×
Soutenez-nous
Partenaires
Calendrier
<< Nov 2017 >>
LMMJVSD
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 1 2 3
Événements
Connexion