0 Flares 0 Flares ×

Ce weekend, alors que les athlètes des catégories jeunesses se disputaient titres et médailles à Lausanne (U20 & U23) et Winterthur ( U16 U18), Simon Itim et Stéphane Heiniger étaient à Interlaken dans le cadre du Jungfrau Marathon.

Pour Simon, pas question de s’élancé sur le parcourt montagneux de 42.195 km, en revanche, dans le cadre de cette manifestation, se déroulait aussi une course sur la distance mythique du Mile (1609m). Course d’exhibition le vendredi soir, cette dernière regroupait certains des meilleures athlètes suisses sur 1500m ainsi que quelques internationaux ayant participé aux denier championnats du monde, comme par exemple Gesa Krause (All. 3000m st.) chez les femmes. Afin d’offrir une compétition plus équitable les hommes partaient 30” après les femmes, ce qui représente, à niveau semblable, la différence entre les deux sexes.

“Après un accueil chaleureux par l’organisateur et la présentation d’une petite nouveauté pour cette dernière édition avec la participation du relais 4x400m dans la même course, il était temps de partir s’échauffer et découvrir le parcourt. Petite présentation des athlètes et alignement des trois “catégories” sur la ligne de départ. 30” après les femmes, le départ est donné pour les hommes. Difficile de ne pas partir trop vite avec un tel public dans la première ligne droite. Après le premier virage, le rythme trouvé, la première partie de course passe plus rapidement que prévu. Les jambes répondent bien lorsque “sonne” la cloche. Le dernier relayeur du 4x400m est déjà loin devant (ils partaient avec 30” de retard sur les hommes) mais la première suissesse est toute proche. 400m c’est quand même très long pour un coureur de 800m… au final il me manquera une petite seconde ou quelques mètres pour rattraper Lisa Kurmann (4’47”80). Le temps de 4’48”95 (- 30”) est difficile à interpréter mais le plaisir et les sensations de courir juste pour le plaisir de courir valaient le déplacement. Un autre romand était aussi de la partie, Guillaume Laurent termine juste devant en 4’47”44. C’est avec plaisir que je retrouve Stéphane sur la ligne d’arrivée avant de reprendre le train pour rentrer. Une course comme on les aime, où le plaisir et l’après course prime sur la performance pure.”

 

“J’ai effectué le trajet en train (billet gratuit pour les coureurs) et je suis arrivé sur place en fin d’après-midi. Une fois à la gare, j’ai déposé mes affaires à l’hôtel et je suis parti retirer mon dossard sous l’immense tente « Das Zelt ». Ici, j’ai aperçu Fabienne Schlumpf, Dario Cologna et Viktor Röthlin notamment ; ces derniers allaient d’ailleurs effectuer le Marathon de la Jungfrau le lendemain dans un relais de « stars ». Après cela, j’avais hâte de suivre le fameux Mile de la Jungfrau avec un plateau de rêve et la participation de mon ami Simon Itim de l’US Yverdon.

Après une bonne nuit de sommeil, le Jour J pour moi était là… Après mon excellent résultat de l’année dernière (20ème scratch en 3h29’25’’), j’avais pour objectif de descendre à nouveau sous les 3h30 et si possible m’approcher des 3h25. Mais je savais que cela allait être difficile suite à quelques petits soucis avec un nerf sciatique et un talon lors des dernières semaines de ma préparation.

L’échauffement se déroule à merveille et je suis fin prêt pour le départ à 8h30. Au vu des quelques petits aléas lors des dernières semaines, j’ai décidé d’opter pour un départ un peu plus prudent que l’année précédente. Ce que je réussi parfaitement puisque je passe au 10ème km en 37’07’’ au lieu de 35’47’’ l’année dernière. Ensuite, je comble pratiquement tout mon retard dès le 15ème km et j’évolue sur les mêmes bases qu’en 2016 du 15ème au 30ème km. Je perds ensuite un peu de temps sur le dernier tiers sans doute dû aux petits bobos sur la fin de la préparation mais également à une météo capricieuse sur la fin (pluie, froid, brouillard et terrain glissant).

Néanmoins, je suis fier de ma performance car j’ai parfaitement géré mon allure et j’ai donné le meilleur de moi-même. De plus, les ravitaillements ont fonctionnés à merveille (MERCI Odile). J’ai également profité de la super ambiance tout au long du parcours ainsi que des encouragements de ma famille.

On peut ainsi dire que tout a très bien joué jusqu’à la ligne d’arrivée. Après quoi, mon sac avec mes affaires de rechange et mon natel n’est malheureusement pas arrivé à destination… Du coup, j’ai eu bien froid en le recherchant désespérément… et je n’ai pas vu ma famille qui attendait aux douches L

Finalement, j’ai emprunté un natel à une connaissance et j’ai pu joindre Odile qui venait de prendre un train pour redescendre à Interlaken ; je me suis dépêché pour prendre le train suivant et j’ai retrouvé Odile, Emeline, Tina et Eliane (la maman d’Odile) près de la gare à Interlaken. En conclusion, une journée bien remplie avec le plein d’émotions diverses. On s’en souviendra encore longtemps” 😉

 

Stéphane & Simon

 

 

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 Google+ 0 Email -- 0 Flares ×
Soutenez-nous
Partenaires
Calendrier
<< Juil 2017 >>
LMMJVSD
26 27 28 29 30 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31 1 2 3 4 5 6
Événements
Connexion