0 Flares 0 Flares ×

 

Première participation à des Championnats Suisse jeunesse pour la jeune Aurore Ortlieb, premier podium, et quel podium que celui de la hauteur ! Un concours débuté à 1,40 et ponctué avec une barre placée à 1,61m touchée avec le talon, oui tout le reste du corps avait fait le job avec une certaine marge. Une histoire d’essai ! Une barre effacée à 1,61 lui offrait le titre, mais le seul essai loupé préalablement lui coûte la 2e place. Aurore a réalisé un concours parfait techniquement, record personnel porté à 1,58m réalisé et la 3e marche du podium de la hauteur U16 à la clé ! Au-delà de sa performance ce qui m’a encore plus « scotché » c’est le discours faisant preuve d’une sacrée force mentale de cette jeune et prometteuse athlète !

Enfin vous dira-t-elle ! 3e chez les U16 en 2017 en indoor, passée à côté du pendant estival la même année, Nina Rehacek a parfaitement pu gérer la pression. Il est facile de faire partie des médaillables sur la « Bestenliste », faut-il encore confirmer son statut le jour J et Nina en sait quelque chose. Un premier saut posé à 10,39m pas très rassurant, Une tentative d’élan plus long testé au 2e essai, gain de vitesse concluant mais pas la régularité des foulées, planche « foirée » 10,17m. Cela aurait pu tourner au « vinaigre ». Nina l’a compris, le public apporte beaucoup et la relance dans le concours dès le 3e essai mesuré à 10,69m. Un public « fair-play » qui a répondu à tous les appels des favorites a une nouvelle fois porté la « baulmérane » avec brio, puisque sa 4e tentative a été validée à 10,81m (afficher 10,88m pour le public, on aura cru au PB). La favorite de la discipline chez les U18 a réalisé 10,98 au premier essai, ensuite aucune marque au-dessus des perfs de Nina.

Le « chocolat » auquel a goûté Zoé Deriaz n’aura pas eu la saveur de celui qu’on trouve à la rue du Four dans notre ville. Elle faisait aussi partie des candidates au podium du triple sauts U18. Blessée au niveau du psoas il y a trois semaines, Zoé se remettait favorablement de cette «casse ». Ménagée lors des derniers entraînements, tout n’était pas encore à 100% sur ce point le jour J. Elle qui n’est pas adeptes des courses d’obstacle voilà qu’un 2e obstacle est venu se mettre devant elle. Une crève déclarée mercredi qui prends toute sa force le jour J et a fortement diminué Zoé. Rageant car après le 2e essai mesuré à 10,52m elle se plaçait sur le podium. 10,60m au 3e essai et la course aux centimètres démarre pour l’accession au podium. Tout d’abord cinq centimètre puis neuf la sépare du métal. Elle a tout tenté, en pleine possession de ses moyens, on n’en doute pas, il y aurait eu un doublé yverdonnois très serré !

En très nette regain de forme ainsi que de confiance Sophie Paroz prend sa revanche sur l’édition 2017 de ces CS Jeunesse. Pourtant, il en a fallu de très peu pour que Sophie passe au travers de sa première journée. 8’’02 en série et première des « viennent ensuite » pour 1 centième. Au vu du niveau dans la catégorie Sophie aurait dû battre son record 7’’92 de 4 centièmes pour accéder à la finale A. Elle pensait être hors jeu, mais grâce au désistement de l’athlète du LS Mallaury Burnier, qui je tiens à le souligner, car trop peu de coachs et d’athlètes le font, a annoncé son retrait dans les temps. Une annonce qui a replacé Sophie en finale B. Chapeau à Sophie qui après avoir accusé le coup d’une élimination prématurée stop son chrono à 7’’95. Pour sa seconde journée, Sophie a tiré les leçons du jour précédent et s’offre un premier PB en série du 60mh (9’’11) qui la propulse en finale A. Finale A dans laquelle elle termine 7e en 9’’05 (PB).

On reste sur les haies avec Jordan Stoll. Dans sa 2e année chez les U16, Jordan s’était qualifié tant sur le 60m que le 60mh pour ces premiers CS Jeunesse. Cette première expérience à ce niveau de compétition a commencé par l’amer expérience d’une élimination pour un mouvement de pied dans les « blocks ». Eh oui, l’électronique ne pardonne aucun mouvement. Une équipe de starter qui n’hésite pas à montrer le carton rouge à Jordan. (Une équipe aux nombreuses décisions non cohérente vis de à vis de nombreux cas d’élimination). La leçon a été vécue et bien enregistrée ! En général, quand on dit que la série fut relevée c’est souvent qu’il y a eu une élimination. Or, la série la plus relevée du 60mh dont faisait partie Jordan lui a offert une belle surprise. Lui qui « aime » à dire qu’il n’est pas fait pour les haies ou encore une phrase déjà entendue il y a quelques années  : « moi en finale, jamais… ». Eh oui Monsieur, tu l’as fait en réalisant un premier PB en série (9’’41) et un second PB en finale (9’’38) ! Lors de son débriefing, il demandera : est-ce que je peux passer à 3 entraînements ?!

Ce rendez-vous était également une première pour William Santschy. Spécialiste du saut en hauteur, qui a dû mettre de côté cette discipline il y a quelque mois pour ménager son dos. Période pendant laquelle il en profite pour bosser sa vitesse. Par ailleurs, il montre et aurait de très belle qualité pour lancer en volte et/ou le poids. Pour l’heure c’est sur le 60m que William est venu réaliser son record personnel en série de l’épreuve reine chez les U20 en 7’’53.

L’ensemble des entraîneurs et des moniteurs, ainsi que le comité de l’USY Athlétisme vous transmettent leurs félicitations pour vos performances lors de ces CS Jeunesse ! Congratulations chers athlètes !

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 Google+ 0 Email -- 0 Flares ×
Partenaires
Soutenez-nous
Calendrier
<< Juil 2018 >>
LMMJVSD
25 26 27 28 29 30 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5
Événements
Calendrier été 2018
Connexion