0 Flares 0 Flares ×

Après les catégories élites le week-end dernier, les catégories jeunesses étaient à l’honneur du côté de Macolin pour leur championnat national jeunesse. 7 de nos 8 qualifiés ont pu se rendre à la salle End der Welt pour l’ultime rendez-vous de la saison hivernale 2019. Lors du premier jour, c’est dans une salle que l’on peut, au vue du « people » appelé chauderon que les athlètes ont pu s’exprimer.Que l’attente fut longue pour les sprinteurs, depuis les premières courses du programme, pas une seule a pu partir au premier coup de pistolet, énormément de problèmes techniques et de faux départs. Que cela ne tienne, Aurore Ortlieb passe la ligne en 4e position de la première série en 8’’31 (PB). Ah que l’envie était grande pour Juliette Mattei de courir ses premiers CS jeunesse ! Placée au couloir 4 de la 12e et dernière série, elle a parfaitement gérer l’attente. Sortie comme une fusée de ses blocks elle dépose ses concurrentes dès les premiers mètres de course. Juliette se voit flashée en 7’’94 et se qualifie par la même pour sa première Finale A nationale chez les U16W. (on vous laisse imaginer la taille de son sourire). La toute jeune baulmérane de 14 ans n’a pas tremblé en finale. Elle décroche la 4e place de la finale en confirmant le chrono des séries en 7’’95 et termine première des U16 née en 2005. (podium : 7’’67-7’’68-7’’69).

Chez les U20W, Zoé Deriaz termine 7e de la première série en 8’’18 (PB). Sa pote d’entraînement Océane Barraud qui avait décroché en dernière minute les minimas confirme ladite limite avec un temps de 8’’32 (PB). Lors de ce premier jour de compétition, William Santschy aura été notre représentant masculin. Il franchit aisément 1m80 au 3e essai et confirme les minimas. Malgré une hauteur prometteuse à 1m85 cela n’a pas voulu passer pour William. Sur le 60m, il stoppe son chrono à 7’’67. Un 2e « homme » à porter nos « vieilles » couleurs. Emrick Deriaz fidèle à son maillot « ancestral » a pour sa part avalé les obstacles de son 60mh dans la catégorie U18M. Il a terminé à la 6e place de sa série en 9’’07.

On retrouve Aurore Ortlieb au saut en hauteur, discipline qu’elle affectionne mais qu’il n’est toutefois pas aisé de « dompter ». Médaillée en 2018, Aurore pensait forcément à remonter sur le podium ce week-end. Certes, il y a les concurrentes directes, les amies qu’on a envie de devancer le jour J. Or, il y a aussi son principal adversaire « soi-même ». On le sait Aurore, tu sais sauter haut, très haut ! Le couac du jour fait partie de ton apprentissage (on est tous un jour ou l’autre passé par une déconvenue. 6 jets nuls pour ma part). La peur de la barre ! Aurore a pu y faire face au 3e essai à 1m50m, avant de se retrouver totalement désarmée à 1m55.

Le triple saut bronzé

Elle l’attendait, l’espérait depuis longtemps, elle peut enfin y goûter ! Avec un premier essai posé à 10m74, Zoé Deriaz monte sur la boîte et s’empare du bronze ! Prise par le stress de se faire passer devant, il aura été difficile pour Zoé de renouer avec la performance du premier saut. Soulagement total lorsque la 4e du classement qui était à 8cm de Zoé mord son ultime tentative. « Zoé tu es 3e », on a vu Zoé complètement se relâcher avant de se lancer pour son dernier saut. Zoé monte sur la 3e marche du podium U20 . Cette performance place Zoé en tête du classement U20W de l’USY Athlétisme. Le concours de Zoé : (10.74 / 10.47 / 10.45 / 10.43 / 10.51 / 10.54).

Ces dernières semaines on m’a pas mal chambré sur l’effet magique de la marque Nike. Si on me demandait de donner un nom à une nouvelle paire de Nike cela serait sans hésiter : Air Rehacek ! Ben non c’est avec des Adidas que Nina Rehacek a confirmé sa progression hivernale. Elle avait réalisé un PB à 11m18 lors de son premier concours de la saison ici même à Macolin. Au CS Elite faute à deux essais mordus, elle avait réalisé un seul saut à 11m16 restant à 2cm de son PB. Aujourd’hui pour monter sur le podium elle n’avait pas le choix, elle devait « exploser son PB ». C’est sans souci que Nina se place dans les huit finalistes. Premier essai et BAAAM, 11m38 elle prends la 2e place du classement provisoire. Mis à part un saut en dessous de son ancien PB, elle a réalisé le meilleur concours de sa carrière. C’est avec le public que Nina établit une nouvelle marque record pour conforter sa médaille de bronze avec un triple bonds mesuré à 11m48 (record U18 du club) ! Le concours de Nina (11.38 / 11.24 / 11.42 / 11.09 / 11.35 / 11.48).

Nous ne pouvons pas boucler cette news sans mentionner Sophie Paroz qui légèrement blessée a choisi la voie de la sagesse en faisant l’impasse sur ces championnats. Rassurez-vous rien de grave !

 

 

 

 

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 Google+ 0 Email -- 0 Flares ×
Partenaires
Soutenez-nous
Calendrier
<< Juil 2019 >>
LMMJVSD
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31 1 2 3 4
Événements
Connexion