0 Flares 0 Flares ×

Merci aux amis qui ont partagé leur ressenti et émotions.

Ce parcours fut dur, parfois roulant, teigneux par moments mais d’une réelle beauté.

C’est comme le chemin de la vie, elle est la même pour tous mais chacun l’interprète à sa manière.

Le partage de nos expériences et le soutien mutuel nous font avancer et grandir.

 

Bonne lecture.

 

Filippo Pisano

Odile Rufener  – Parcours Mountain 32 km – 04:05:39 9éme scratch femmes

 

 

Si je devais résumer l’Ultraks en un mot je dirais « surprise ». Premièrement la surprise que la course ait vraiment lieu dans le contexte actuel après l’annulation successive de toutes les courses de début d’année. Les organisateurs ont eu le courage et l’audace de maintenir la course tout en garantissant les mesures sanitaires. Bravo à eux!

Deuxième surprise, le prix souvenir, un gel hydro alcoolique (hahaha).

Lors de notre inscription au mois d’octobre 2019, le Coronavirus, la distanciation sociale, les masques et le gel hydro alcoolique ne faisaient pas partie du lexique du parfait traileur ! Comme partout ailleurs il a fallu s’adapter et finalement ce n’était pas si compliqué. Mais par contre si tu m’avais dit qu’un jour il faudrait se désinfecter les mains en arrivant au ravitaillement jamais je t’aurai cru !

Et pour finir, la surprise d’autant souffrir sur ces magnifiques sentiers autour de Zermatt. Après avoir parcouru plus de 300km en juillet sur les sentiers de la « Via Alpina » puis sur les sentiers Grisons je pensais que ces 32km qui séparent la ligne d’arrivée de la ligne de départ seraient une formalité, la réalité a été plus corsée.

 

David et Fabienne Mogis– Parcours Mountain 32 km – 07:30:01

 

Des hauts et des bas, tant sur le terrain que dans les émotions. Une aventure exceptionnelle qui valait l’effort, juste pour la satisfaction de passer la ligne d’arrivée ensemble. De bons moments partagés au pied du Cervin, enfin c’est ceux qu’on garde en mémoire après 32km et 2000D+

 

 

André Comtesse  – Parcours Mountain 32 km – 04:16:11 3éme cat M50

 

Pour ma part c’était ma première participation mais le kilométrage et le dénivelé étant proche d’un Sierre-zinal je savais plus ou moins à quoi m’attendre, je suis donc parti prudemment et comme prévu Christophe parti cinq minutes après moi me rattrape vers la fin de la montée sur Sunnegga ensuite jolie descente sur Findeln mais malheureusement pas le temps de s’arrêter chez Vrony puis on se retrouve rapidement à Riefelalp tronçon de descente technique.

Ensuite la passerelle et nous voilà déjà à Furi là je sors mes bâtons pour attaquer la grimpette sur Schwarzee ,plutôt raide sur le dernier tronçon dans la brume qui se dissipe comme par miracle une fois arrivé au sommet et le Cervin se dévoile enfin dans toute sa splendeur! Plus qu’à redescendre en 1 h ça devrait être réglé pensais-je mais c’était sans connaître les 4 derniers kilomètres sur le côté droit de Zermatt plutôt casse-pattes avec plein de petites remontées, les crampes ne sont pas loin. Au final je finis avec un temps de 4h16 qui me satisfait pleinement, très beau parcours, varié et des paysages toujours aussi magnifiques. Je reviendrai!

 

Christophe Hiertzler – Parcours Mountain 32 km – 03:51:46

Quel bonheur de se retrouver dans une course officielle cette année et surtout dans un cadre aussi beau que Zermatt…
Les entraînements ont payés (merci Fred, André et Ardijan). Ma course s’est très bien déroulée. Une bonne gestion tout au long du parcours malgré un début de crampes au 25ème km et les 2 derniers km affreux qui se sont courus au mental…
J’ai une seule envie, revenir l’année prochaine et cette fois essayer les 49km et passer dans le cadre idyllique du Gornergrat… A suivre…

Filippo Pisano  Parcours Mountain 32 km – 03:34:30

 

J’attendais avec impatience d’aller tester ce parcours toblerone.

 

Tu cours et même dans la brume tu ressens sa présence ; majestueuse, énergisante, imposante, c’est le Cervin..

 

Un parcours varié, assez roulant et peu technique dans son ensemble, mais qui exige beaucoup de force et de relance le tout sans répit jusqu’à la délivrance de Zermatt.

 

Une petite douleur sciatique m’empêche de tout donner sur la longueur mais ça fait partie du jeu.

Pour l’anecdote le physio dit que c’est une «  fausse sciatique «  et je me demande comment ça se fait qu’une « fausse » sciatique fasse « vraiment » mal, je n’ai pas encore trouvé la réponse J

 

Nous avons eu une météo parfaite, ciel couvert et vent absent, 10/12°C, le soleil s’est invité en spectateur vers les trois derniers kilomètres qui font un peu les montagnes zermatto-russes, alliance douloureuse hélas..

 

Le chemin pour rentrer à l’hôtel n’était plus si droit que le matin..

 

Mes remerciements vont à Elodie, Eliane et Kira pour leur assistance et ravitaillements, une course dans la course qui se déroule en coulisses, j’ai tout donné pour elles aussi.

 

L’après-midi on a refait la course dans le Jacuzzi avec les nanas et le soir venu un bon restaurant en compagnie des amis de l’USY nous a bien requinqués pour le lendemain.

 

J’y retournerais batailler encore plus dur..

 

 

Stéphane Heiniger – Parcours Mountain 32 km – 03:17:58 10éme scratch hommes, 2éme cat M40

 

Tout d’abord, j’aimerais tirer un grand coup de chapeau aux organisateurs qui ont réussi à mettre en place un concept adéquat pour assurer le bon déroulement de la course malgré le COVID-19.

Après un original départ « masqué », c’est parti pour 32km et 2000m de dénivelé positif ; malgré les nombreuses courses auxquelles j’ai participé, il ne s’agit que de mon 2ème trail (le 1er datant du… week-end précédent !!!). Je réalise une belle course régulière (grâce aussi aux ravitaillements et encouragements d’Elodie, Daniel et Sylvie Pugliese, John et ma famille) en étant évidemment un peu plus à l’aise en montée qu’en descente, mais comme beaucoup, je souffre dans les derniers kilomètres de cette interminable descente finale ponctuée de nombreux petits coup de culs vraiment « éreintants ». Je n’étais d’ailleurs pas bien durant les 2-3 heures qui ont suivi mon arrivée… Puis, un p’tit tour au jacuzzi de l’hôtel, un délicieux filet de bœuf partagé en bonne compagnie et j’étais d’attaque pour monter au Stellisee le lendemain avec Filippo en passant sur le fameux parcours de la Verticale (600m de dénivelé sur 1,2km…). En résumé, un très chouette week-end « zermattois » partagé avec bon nombre de « USYnois ».

 

 

 

 

 

 

Daniel Pugliese  – Parcours Active 19 km – 02:34:50

 

Pour une première participation à l’Ultraks, je me lancé sur le 19 kms. Départ à 8:20, après 5 minutes de course à travers le village, quelle joie de retrouver les potes de l’USY qui m’attendaient le long du parcours pour m’encourager.

J’ai tout de suite, j’ai eu de bonnes sensations et j’ai pu faire la course à ma mesure en accélérant sur les bouts plats, je dois dire que je l’ai un peu payé sur les montées raides qui suivaient, là ce fût difficile de retrouver des jambes, mais c’était qu’une question de quelques minutes.

Très beau parcours très varié, avec une descente finale sur Zermatt technique et exigeante, pour rejoindre l’arrivée sous les encouragements du public. J’ai adoré l’effervescence et l’excitation d’un tel événement, soutenir les potes qui se sont lancés la veille sur le 32 kms, les paysages et surtout retrouver l’adrénaline des courses.

J’y retournerai sans hésitez l’année prochaine, peut-être sur le 32kms….

 

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 Google+ 0 Email -- 0 Flares ×
Partenaires
Soutenez-nous
Calendrier
<< Oct 2020 >>
LMMJVSD
28 29 30 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31 1
Événements
  • Aucun événement
Connexion