0 Flares 0 Flares ×

Sortir des sentiers battus, avoir le courage d’emprunter des nouveaux chemins pour mieux connaitre le monde qui nous habite

Partager des instants de vie magiques, des moments hors du temps ou la fatigue ne fait que resserrer les liens et renforcer les émotions

L’être humain est bien petit face à la montagne, mais le soir venu on peut emporter avec nous un peu de sa grandeur dans nos cœurs

 

Merci à Claudine Martin de nous livrer un récit souvenir de ce mémorable week-end des coureurs de l’USY

 

Filippo Pisano

C’est sur une grande idée de Filippo (Entre nous, ces idées sont toujours inversement proportionnelles à sa taille ; tout comme Gandhi, entre autres, qui mesurait 165 cm, quant à ses pensées…) qu’une dizaine d’irréductibles coureurs (coureuses) hors stade de l’USY, Odile et Stéphane, Béatrice et Thierry, Annick et son ami Sven ainsi que Michèle, Cédric et moi-même, nous sommes retrouvés par un samedi matin estival à Kandersteg pour aller y faire du trail.

Mais où se cache donc Filippo ? Malheureusement pour lui et pour nous, pour une raison indépendante de sa volonté, il ne sera pas des nôtres ce week-end ; qu’à cela ne tienne, nous l’emmènerons en pensées avec nous.

Du trail ? Kézako ? – C’est une course nature, sur longue distance, généralement sur un chemin ou un sentier accidenté se pratiquant en plaine, en forêt ou en montagne. Ah bon ? Et il y en a qui aiment ça? Si certains (certaines) sont venus jusqu’ici pour découvrir une belle région où pratiquer leur sport favori, d’autres sont là pour sortir de leur zone de confort ou encore se “challenger” sur un bon dénivelé ; tout ça dans une super ambiance, comme d’habitude.

La fine équipe prête au départ

C’est donc sous la houlette de Stéphane (Personne indissociable des idées de Filippo) que nous entamons un entraînement de séries en montée, mais aussi …en descente… suivi d’une bonne petite grimpette en direction d’Adelboden (Ce n’était pas le but du jour, juste la direction à suivre).

Nous profitons ensuite d’une pause pique-nique bien appréciée au bord d’un petit lac. L’après-midi, après avoir déposé les bagages à l’hôtel et profité d’une heure de temps libre (Du temps libre ??? A quel moment ?? ), nous nous retrouvons en salle de gym pour “travailler” nos corps d’athlètes de diverses manières, notamment par: le gainage, la proprioception, le stretching et du Pilates.

C’était un moment de partage vraiment très sympa. Pas de répit pour les amis, un petit tour sous la douche et c’est reparti… mais cette fois-ci pour aller manger dans un bel endroit le “Landgasthof Ruedihus” (N’oublies pas de réviser ton “switzerdütsch” si tu veux pouvoir lire et comprendre la carte) Line et son ami Eric, venus faire de la grimpe dans la région, nous rejoignent et viendront renforcer la troupe pour la journée de dimanche.

Une bonne nuit de sommeil plus tard, Elodie (et Kira) arrivées de bon matin : nous sommes au complet, les choses sérieuses peuvent commencer. Au programme : Kandersteg, Oeschinensee, Blümlisalphütte (pour les plus rapides ou les plus courageux). On forme trois petits groupes et on attaque la montée… et quelle montée…10.5 km avec environ 1800m D+ ! A l’inverse, on pourrait d’ailleurs aussi dire: Quelle descente !!

Mise en jambe jusqu’à Oeschinensee, jusque-là tout va bien ! Pour ceux qui ne connaissent pas cet endroit, c’est juste m-a-g-n-i-f-i-q-u-e ; (alors le prochain week-end de beau temps, tu mets tes baskets et tu y vas, de bonne heure, c’est mieux!). De là, tu continues à monter, et tu montes, et même si tu en as marre, tu continues à monter, dans un cadre superbe, avec une météo incroyable ; tu t’en prends plein les yeux et … les jambes aussi… et tu montes. Vu de cette façon, ça ne donne pas forcément très envie, mais comme a dit Gandhi en 1937 : “C’est dans l’effort que l’on trouve la satisfaction et non dans la réussite. Un plein effort est une pleine réussite”

La splendeur du Oeschinensee

But du jour, cabane de la Blümlisap (Si tu veux y monter lorsque tu vas faire ta sortie découverte à Oeschinensee, je te conseille tout de même un minimum d’entraînement !), située sur le trajet de la Via Alpina, atteint dans le temps imparti par Stéphane par le “gruppetto” de tête et quelques autres courageux et courageuse, bravo à tous. Bon, il va falloir se mettre en mode descente. Comme le dit l’adage : “Les derniers seront les premiers”… sauf avec tes amis de l’USY.

Blümisalphütte

Après quelques kilomètres de descente, les premiers (en montée) sont toujours les premiers (en descente) CQFD. En résumé, tout le monde arrive au village par petit groupe ou seul, en bonne forme, fatigué mais heureux de cette superbe journée.

Pour conclure ce week-end, Elodie a eu la bonne idée (C’est normal, c’est l’amie de Filippo quand même) de nous organiser une petite tombola avec des prix forts sympathiques. J’en profite pour remercier tous les généreux donateurs (Blackroll, Pulsaar, Swip et Polar) qui ont joué le jeu, ainsi que le club de l’USY pour sa participation au repas du samedi soir. Un immense GRAZIE MILLE à Filippo pour l’organisation de ce week-end ainsi qu’à ses aides dévouées : Elodie, Stéphane et Odile. On se réjouit déjà de l’année prochaine. Et une petite dernière à méditer : “La vie est un mystère qu’il faut vivre, et non un problème à résoudre”

 

Claudine Martin

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 Google+ 0 Email -- 0 Flares ×
Partenaires
Soutenez-nous
Calendrier
<< Sep 2021 >>
LMMJVSD
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 1 2 3
Événements
  • Aucun événement
Connexion