0 Flares 0 Flares ×

Une délégation de l’USY s’est rendue à Nogent-sur-Marne, ville jumelée avec Yverdon-les-Bains, pour y disputer la 14eédition de la course de Nogent-Baltard. Cette course porte le nom du dernier pavillon existant des fameuses halles commerciales de Paris de la « belle époque » qui a été remis à la commune de Nogent. Le départ et l’arrivée de la course ont été jugé sur le stade Alain Mimoun dans un magnifique écrin de verdure. Plus de 200 coureurs ont profité d’excellentes conditions pour la course à pied et ont eu le privilège de traverser le fameux Pavillon Baltard, en principe fermé au public.

 

Nos coureurs ont dignement représenté les couleurs yverdonnoises et ont bien maîtrisé un parcours difficile (2 x 4,1 km) avec de nombreuses côtes et passablement de changements de direction. Chez les dames, belle performance de Véronique Henchoz qui se classe à la 111e place sur 235 concurrents au classement scratch avec une victoire dans la catégorie W40 et une 12e place chez les féminines (sur 53 participantes)

Chez les hommes, Filippo Pisano, le président du cross des Papillons a fait très bonne figure avec une 20e place, malgré un entraînement perturbé ces dernier temps.  Stéphane Foffa peut se montrer très satisfait de sa course (49e), tandis que Bernard Massart a appliqué à la lettre la maxime du baron de Coubertin : l’essentiel, n’est-il pas de participer (224e) !

Revenons quelque peu sur cette belle sortie que nous conseillons à tous les coureurs de l’USY de pouvoir vivre un jour (voyage offert par la commune d’Yverdon – Hébergement et repas du soir offert par la commune de Nogent, sans oublier un excellent buffet offert par l’UAI Nogent après la course).

Voyage aller sans histoire en TGV qui porte bien son nom, puisque nous n’avons pas vu le temps passer. Prise de connaissance dans la joie et la bonne humeur – propos  philosophiques de Filippo, sans oublier la présentation du vignoble arboisien par un bon connaisseur en la matière. Ainsi, nous débarquons à la Gare de Lyon sans avoir eu le temps de décider ce que nous allions faire pour notre escapade parisienne.

Apéro, bien sympathique dans un troquet en face de la gare et départ pour le marché d’Aligre avec de beaux produits et une ambiance des plus conviviales. Le père Roulet retrouve ainsi une vielle connaissance « LE CHAROLAY ». Un peu d’attente pour le repas et la joyeuse équipe découvre le fameux Pont des Arts, avant que de partir du côté de Montmartre. C’est le moment que choisit votre président pour une petite élongation dans un escalier ce qui va le priver de l’ambiance montmartroise. Puis retour à la gare de Lyon pour reprendre nos affaires et RER jusqu’à Nogent (il faut prendre la bonne rame !). Petite marche en direction de l’hôtel par la promenade Yvette Horner, le quai de Siegbourg et bel accueil de Bernard Rasquin (ancien président UAI et grand fervent du jumelage), sans oublier le nouveau président de la commission de jumelage Patrick Ippolito, qui fourmille d’idées pour dynamiser cette belle collaboration entre nos deux villes. Après l’apéro, premier buffet du week-end et nos joyeux drilles vont se goinfrer, ce qui ne va pas les empêcher de passer une très bonne nuit.

Réveil de bon matin, le dimanche avec un petit déj de circonstance. Prise des dossards à 8 h du mat et enfin échauffement pour se préparer au mieux et réussir une bonne course, ce qui  est tout à fait souhaitable lorsque l’on est aussi généreusement invité. Belle ambiance lors de cette sympathique course de 8,5 km, complétée par la course des jeunes qui a connu un succès magnifique. Occasion également pour le père Roulet de rencontrer tous ses amis de l’UAI Nogent, ainsi que quelques représentants politiques de la ville.

Après l’effort, le réconfort avec le 2e buffet du week-end et là je dois dire que nous avons été gâtés : charcuterie de grande qualité, délicieux fromages et desserts savoureux, sans oublier des discussions passionnées avec la délégation polonaise et les bénévoles de l’UAI Nogent. Repus et heureux, nos joyeux drilles font une petite marche digestive pour découvrir le fameux quartier italien et se préparer au retour. Selon la tradition, nous allons boire un dernier coup au fameux « Train Bleu » (gare de Lyon) que j’ai découvert lors de ma première sortie à Nogent. Nous sommes à l’heure pour prendre place en première classe (eh oui !) pour le retour. Champagne, repas de circonstance et pourtant l’estomac était encore saturé du buffet. Les discussions vont bon train et l’on se retrouve en gare de Vallorbe en un temps record. En conclusion, un GRAND MERCI aux villes d’Yverdon et de Nogent de nous permettre de vivre une telle expérience et je souhaite à tous les coureurs populaires de l’USY de pouvoir en profiter une fois ou l’autre.

Un président très heureux !

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 Google+ 0 Email -- 0 Flares ×
Partenaires
Soutenez-nous
Calendrier
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
dim
L
M
M
J
V
S
D
27
28
29
30
31
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
Connexion